©Association Art Métropole     © Hadrien Frémont

  • Facebook Social Icon

Avertissement : Le contenu de ce site Internet est protégé par le droit d'auteur. Toute reproduction est interdite. / Warning: The content of this web site is copyrighted. Any reproduction is strictly forbidden.

Alexia Antuofermo et

Christopher Alexander Kostritsky Gellert

Villes Verrières

Ciment, terre, sable, acrylique plastique, mots, impression UV, 30 x 30 cm x 30 cm  maximum pour chaque pièce, 2019

Dans notre binôme d’écrivain/plasticienne, nos pratiques se rencontrent dans un tramage du texte et de la matière. A travers nos expérimentations, des récits et des gestes lyriques prennent formes dans la performance « BALlade », la plasticité de « Villes verrières », les trajections temporelles de « Jardin Memoria » ou encore nos enquêtes menées sur les entopies concrètes et à venir dans le quartier de la Chapelle. Nos réflexions s’étendent aujourd’hui à l’émergence d’architectures potentielles et à des actes qui s’inscrivent directement dans le territoire.

 

Ce triptyque de villes mêle le béton aux récits et aux images. Elles se cristallisent à partir d’impressions de textures de végétaux et du texte. Elles interrogent la place et (ou l’absence) des êtres vivants et la colonisation de l’espace urbain par les données et les réseaux informatiques. Ces villes-artefacts sont déracinées du corps terrestre, elles laissent apparaître leurs fondations bétonnées et l’empreinte de la terre qui les porte. Révélant aussi cet espace non visible, Villes Verrières questionne la ramification de nos désirs urbains et de l’entopie.