©Association Art Métropole     © Hadrien Frémont

  • Facebook Social Icon

Avertissement : Le contenu de ce site Internet est protégé par le droit d'auteur. Toute reproduction est interdite. / Warning: The content of this web site is copyrighted. Any reproduction is strictly forbidden.

Jeonghyun Lim

 Sans titre, Grande arche de la défense  

2015 Photographie numérique, sans retouche

Jeonghyun Lim est diplômé en Arts Plastiques de l’Université Paris 8 et de l’Institut des Arts de Séoul. L’histoire de la ville comme il l’explore à travers sa pratique photographique se déroule en bâtissant, modifiant, démolissant, rebâtissant son habitat citadin. Le processus exhorté par les vœux, les espoirs et les souhaits des habitants se répète à l’infini. On trouve comme moteur de ce mouvement sans fin l’insatiable désir humain.

 

Quel est le premier signe que la ville est en train de changer ? J’ai choisi de m’intéresser au « chantier ». Nous construisons toujours quelque chose de nouveau. Nous réparons parfois les choses existantes. Et nous détruisons. Ce sont sur les chantiers de construction que toutes ces choses se produisent. Derrière l’échafaudage, nos désirs humains germent et explosent. Les chantiers de construction n’existent et ne sont occupés que très peu de temps. Face au chantier il est toujours question d’espace et de temps qui marquent une transition.